ASL Immobilier s’engage à faire une étude détaillée des besoins de votre copropriété en collaboration avec les membres du conseil syndical de votre résidence, dans le cadre de sa gestion.

1- Examiner les contrats d’entretien

Une renégociation des contrats d’entretien et / ou maintenance de la résidence peut s’avérer nécessaire.
Il n’est pas forcément utile de résilier tous les contrats des prestataires intervenant sur votre copropriété. Il suffit parfois de prendre attache auprès de ces derniers afin de renégocier les prestations et ou la tarification.
Dans le cadre d’une mise en concurrence des contrats et afin de pouvoir comparer les propositions, il sera nécessaire de mettre en place un cahier des charges en collaboration avec les membres du conseil syndical.

2- Renégocier le contrat d’assurance immeuble

Les primes d’assurance augmentent régulièrement d’année en année, en fonction de la sinistralité de la copropriété.
Pour cela, ASL immobilier procèdera à une analyse des besoins et des spécificités de votre copropriété afin de vous proposer un contrat sur mesure.
De plus, il est important de réaliser les travaux d’entretien nécessaires à la pérennisation de votre patrimoine et de sensibiliser les résidents sur la nécessité de conserver leurs équipements privatifs en parfait état d’entretien.
Toutes ces dispositions permettront à la copropriété d’obtenir une prime d’assurance aux meilleurs prix.

3- Procéder à une révision des contrats de fourniture d’énergie

La fin des tarifs règlementés pour les copropriétés et l’évolution assez importantes des prix ces dernières années, oblige les syndics à remettre en concurrence les contrats de fourniture de gaz et d’électricité ceux-ci toujours dans l’idée de réduire et contrôler les charges de la copropriété.
Comme dans toutes renégociations de contrat, cette dernière doit se faire en collaboration avec les membres du conseil syndical, même si les délais de réponse doivent se faire dans un délai très court.

4- Individualiser les consommations d’eau et des frais de chauffage

Individualiser les consommations d’eau et de chauffage sur une copropriété permet de responsabiliser les copropriétaires et surtout de pouvoir mieux contrôler les éventuelles anomalies ou fuite.
Cette individualisation permet aussi de payer des charges uniquement sur la consommation réelle du logement et non en fonction de la surface de ce dernier.
Pour le comptage de l’eau, différents dispositifs sont mis à disposition des copropriétés. Il faudra nécessairement étudier la solution la plus adaptée afin que l’installation desdits compteurs ne soit plus une contrainte mais un avantage pour les copropriétaires.
Concernant les individualisations des frais de chauffage, la loi Elan et l’article L. 241-9 du code de l’énergie précise que "tout immeuble collectif pourvu d’un chauffage commun doit comporter, quand la technique le permet, une installation permettant de déterminer la quantité de chaleur et d’eau chaude fournie à chaque local occupé à titre privatif".
Chaque copropriété est différente et il est nécessaire de vérifier que la mise en place de ces dispositifs est possible.

5- Elaborer un plan pluriannuel des travaux envisagés ou nécessaires pour la pérennisation de la copropriété.

Une réduction et/ou un contrôle des charges de copropriété ne peuvent être envisagé sans réaliser régulièrement des travaux dit d’entretien.
Un entretien des équipements communs assurera une pérennité et valorisera votre copropriété.
Il est nécessaire également, d’effectuer un plan pluriannuel des travaux à entreprendre sur la copropriété. Cette démarche permettra de lisser les dépenses dans le temps et surtout de sensibiliser les copropriétaires sur la nécessité de réaliser ces travaux.
En effet, la précipitation et la réalisation de travaux en urgence, ne permettent pas forcément à la copropriété d’effectuer les mises en concurrence et consultations nécessaires. Cela est également sources de frais supplémentaires pour la résidence (tenue d’une assemblée générale spéciale, risque d’impayés etc…).

6- Gestion des impayés de la copropriété

Un autre point qui aggrave lourdement les charges d’une résidence sont les impayés. Les procédures pour recouvrement de charges sont souvent très couteuses car elles nécessitent pour certaines d’entamer des procédures par le biais d’un avocat.
Pour cela, le syndic se doit conformément à son contrat d’être très vigilant et de mettre en place les relances dès le premier appel de fond impayé. Cela permet d’entamer un dialogue et de trouver une solution adaptée à chaque dossier.